Aller au contenu

Domaine Lafayette

Histoire de la Cité Lafayette

1957 à la demande de l’Etat Américain, un consortium franco-américain entre la compagnie immobilière Marc RAINAUT et la Bunge Corporation, va construire 3 000 unités d’habitation dans 18 communes françaises. 16 maisons à l’hectare seront construites. Sur Evreux il y aura 2 000 familles américaines habiteront la ville pendant la période de l’OTAN.

Le village de la Forêt à la Madeleine abritera les sous-officiers, et Benderville (parc aux caravanes dont le nom est issu du soldat Bender mort accidentellement pendant les travaux) sera situé à l’entrée de la BA 105 pour les soldats noirs et simples soldats blancs.

Le quartier de Saint-Michel sera, quant à lui, doté de deux « cités », Lafayette et la Sablonnière, qui accueilleront les familles d’officiers de la BA 105, dont 175 maisons pour Lafayette.

Vivre à l'américaine

La Cité Lafayette fait office, comme d’autres en France, de vitrines de l’American way of life. (L’art de vivre à l’américaine). 

La base 105 de l’OTAN d’Evreux s’est vue accueillir la 317TH Air Base Group Sq Officiers, la 465th Troop Carrioer Wing Headquarters et la 322D Air Division. Au 1er avril 1964, la BA105 est mise en réserve et entretenue par le 7 305th Combattant Support Group jusqu’au 31 mars 1967.

Afin d’avoir tout le confort nécessaire dans leur vie personnelle, les américains ont construit cette cité, mais ont également financé des établissements scolaires.  Sur Evreux, il y avait une école élémentaire et un collège pour accueillir ces jeunes américains qui se mélangeaient entre filles/garçons (contrairement à la France à l’époque) ainsi que les « blancs/noirs » (contrairement à certains états américains eux-mêmes.)

En termes de loisirs, il semblerait que les américains avaient monté sur Evreux un club de chasse et de pêche : le « Rod and Gun Club ».  Concernant les journaux, les militaires américains disposaient de journaux européens mais aussi locaux. Sur Evreux, il s’agissait du « Combat Cargo ». 

Ancienne Cité américaine

Une voiture américaine, toute une histoire
Blason de l'armée américaine

Érigée dans les années 50, la Cité Lafayette est un lieu historique de la ville d’Évreux.

Cette cité américaine a été créée pour les officiers de l’US ARMY, affectés de 1958 à 1967.

Un domaine aux caractéristiques spécifiques

Histoire de la cité Lafayette avec une maison et son jardin ouvert

La fascination pour l’American Way Of Life

La présence militaire américaine en Europe après 1945 n’est pas passée inaperçue. Les forces américaines sont en effet très visibles, dans le paysage, du fait des gigantesques installations qu’elles occupent mais aussi dans l’espace social, car elles apportent un peu de l’American way of life […].

De petites Amériques

En France, un certain nombre de villes comme Châteauroux, Orléans, La Rochelle, Laon, Toul, Verdun, Chaumont et Evreux vive ainsi à l’heure américaine […] de 1950 à 1967. À chaque fois, la base américaine se caractérise par son gigantisme et sa modernité, par les flux d’automobiles et de camions qui convergent vers elle. Chaque base dispose d’importantes infrastructures : parc de mobile home pour les familles qui n’ont pu trouver à se loger ailleurs, magasins coopératifs (les célèbres PX), installations sportives, hôpitaux. Dans les villes proches, on repère des lotissements agréables réservés aux familles des militaires, agrémentés d’espaces verts et dotés d’équipements collectifs (écoles, églises, parfois hôpitaux).

article de magazine

Source : GI’s Go Home d’Olivier Pottier, dans Outre-Terre 2003/4 (N°5)

Cité Lafayette vue du ciel

© Evreux Portes de Normandie – 2019

Cité Lafayette, les maisons vues du ciel
Domaine LAFAYETTE, un art de vivre à l'américaine
Cité Lafayette vue du ciel